Home Interviews Aumônier-Chantre Ben Arsène : « Bon nombre de prisonnier sont devenus des évangélistes »

Aumônier-Chantre Ben Arsène : « Bon nombre de prisonnier sont devenus des évangélistes »

263
0

Sawowi Meless Benjamin est un chantre de l’Eternel. Il a pris la résolution de se mettre au service des détenus. Dans l’interview qu’il a accepté de nous accorder, l’aumônier de prison lève un coin de voile sur le ministère qu’il exerce dans le milieu carcéral.

En quelle année et comment avez-vous commencé votre ministère auprès des prisonniers ?

J’ai commencé le ministère en Novembre 2009. Pour la petite histoire, j’étais à la radio « Fréquence Vie » pour faire la promotion de mon album dénommé « la Clé de David ». J’ai été approché, ainsi que d’autres collègues Chantres par l’aumônier Gaston Kohé qui était venu faire une annonce pour la prison. Il nous a invités à un programme de louange dans le milieu carcéral. J’ai accepté de l’accompagner. C’est alors que depuis Novembre 2009, j’exerce le ministère d’aumônier de Prison.

En quoi consiste concrètement votre ministère auprès des prisonniers? 

Mon ministère auprès des prisonniers consiste à chanter afin de mettre de la joie dans leurs cœurs. À les écouter, prier pour eux et les assister en leur donnant de quoi vivre. Et surtout les amener à changer de vie et accepter Jésus Christ. En résumé, nous les assistons moralement, spirituellement et parfois financièrement.

En général, sont-ils réceptifs à votre message ? Comment accueille-t-il votre action ?

Oui ils sont beaucoup réceptifs. D’après ce que je vois, ils sont beaucoup contents de l’assistance que nous leurs apportons.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez la plupart du temps dans cette mission ?

Il y a beaucoup de difficultés. Le manque de moyens pour soulager des détenus. Il y a par exemple des missions où nous avons dormi en cours de route. Nous sommes souvent persécutés par les gardes pénitenciers mais l’amour qu’on met devant finit par nous ouvrir les portes.

À ce jour, quel est le bilan en termes de conversion du côté des prisonniers ?

À ce jour, je rends grâce au Seigneur Jésus-Christ, il y a beaucoup qui ont accepté Jésus Christ comme Seigneur et Sauveur Personnel. Plusieurs d’entre eux, après leur sortie, sont devenus des évangélistes.

Continuez-vous de les suivre après leur sortie de prison?

Oui nous continuons toujours le suivi.

La plupart de ceux qui acceptent l’évangile, est-ce qu’ils gardent la foi ou retombent-ils dans les vices qui les ont conduits en prison ?

Les véritables enfants que nous avons gagnés, beaucoup d’entre eux sont des Evangélistes. Les Evangélistes dans les carrefours, bon nombre d’entre eux sont des anciens Kabacha (Ndlr : anciens prisonniers). Ils ont vu la douleur qui est à la prison et ils ont acceptés de mourir à la croix avec le Seigneur.

Avez-vous un appel à lancer aux autorités, à la population ?

D’abord, je voudrais dire merci à Maranatha Médias, et grand merci au Seigneur Jésus Christ pour son assistance. Merci aux autorités pénitentiaires. Un homme seul ne peut pas faire l’œuvre de la prison. L’Etat seul ne peut pas assister les détenus. On a besoin de la participation de tous. Quand nous lisons les saintes écritures, dans Mathieu 25 v 36 à 44, nous comprenons mieux. Pour les autorités judiciaires, il y a des détenus qui sont en prison 6 à 7 ans, qui ne sont pas jugés. Il faudrait voir leur cas. A la population, j’ai besoin de vos dons ou soutiens matériels et financiers pour cette œuvre. Comme le dit la parole de Dieu ,la vraie religion c’est d’assister les nécessiteux.

 

Laetitia LAGO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here