Home Articles Réconciliation /Cherté de la vie : L’Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI) fait des...

Réconciliation /Cherté de la vie : L’Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI) fait des propositions à l’État

149
0

La Présidente de l’Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI) Pulchérie Gbalet s’est exprimée devant la presse ce samedi 07 Août 2021 suite au discours du Président de la République.

Ce point de presse s’est axé sur les questions de réconciliation et la cherté de la vie en Côte d’Ivoire.

L’ACI se réjouit de la libération de certains prisonniers ayant un lien avec les différentes crises électorales qu’a connu la Côte d’Ivoire. Ils sont au nombre de 78. Cependant, elle invite le chef de l’État à poser des actes forts. En l’occurrence, l’amnestie de tous les prisonniers et exilés.

Pour un processus de réconciliation accéléré, elle appellr le gouvernement au <<dépassement de soi>> ainsi que la nécessité du <<dialogue inclusif national>>

A cette conférence, la question de la cherté de la vie a également été abordée.

Pour l’ACI, certes les mesures ont été prises mais n’ont rien changé sur le terrain pour la simple raison qu’elles étaient soit relatives au renforcement des missions normales du ministère du commerce, soit elles étaient tout simplement irréalistes.

Par rapport à l’encadrement des prix du riz de l’huile, de la viande et de la farine. Ce n’est pas l’Etat qui importe mais l’ Etat peut casser les monopoles, diminuer les taxes et négocier avec les industriels. Pareil pour le commerce du vivrier, l’État pourrait renforcer la surveillance du marché, notamment le contrôle de l’affichage des prix et des prix réglementés.

Enfin pour l’ACI, les solutions sont simples. Elles ont été formulées sous forme de neuf (09) propositions.

“L’État devrait réduire son train de vie par la réduction du nombre de ministres qui est monté à 60 avec les dernières nominations et supprimer les institutions budgétivores car les conséquences sont supportées par la population; Il faut accompagner les producteurs de riz local , de bétail pour accroître leur production, casser les monopoles en libéralisant de façon effective les filières, objet de monopole. Il faut ouvrir les frontières terrestres en prenant des mesures contre la Covid 19; renforcer la lutte contre les produits de contre bande; prendre des mesures contre la racket; renforcer les capacités du Ministère du commerce particulièrement à ceux qui travaillent au contrôle des prix; renforcer la collaboration avec la société civile dans toute sa diversité”.

 

Laetitia LAGO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here